Côlon irritable : sophrologie et détente du psoas, duo gagnant?

Que se passe-t-il dans mon ventre ? Est-il le siège de tempêtes sous-jacentes, le nid de mes émotions les plus intimes et sans doute même les plus refoulées ?
« Le charme discret de l’intestin, Giulia Enders», « Ben, mon côlon, serge Rafal »… L’univers intestinal passionne et suscite un grand intérêt. Les scientifiques, eux-mêmes, s’intéressent de plus en plus au lien étroit entre nos émotions et notre ventre.

Je vous invite à focaliser votre attention sur le centre de votre corps, cette partie où se logent la plupart de nos organes vitaux. Un véritable cocon en effet pour les protéger…un nid douillet, pour nous les femmes, accueillant la vie.

 

Alors pourquoi parfois ce ventre est-il si douloureux ? Si capricieux ? Nous empêchant pour certains de nous mouvoir comme nous le souhaiterions ?

Dans cet article, J’ai choisi de vous parler du syndrome du côlon irritable.

Des heures pliées en deux à ne pas comprendre ce qui se passe dans mon corps, juste cette douleur persistante et languissante. Ai-je mangé quelque chose qui ne me convient pas ? Suis-je trop stressé, fatigué ? Que dois-je faire pour que cela cesse !!
De consultations en consultations, de thérapeutes en thérapeutes, nous nous retrouvons noyés dans un flots d’informations, de conseils en tout genre…mais la douleur, elle, elle reste là, profondément ancrée dans notre ventre. Difficile d’être compris par notre entourage, difficile de ne pas être épuisé par ce mouvement intérieur…

Je pourrais vous parler de tous les symptômes du côlon irritable, mais si vous êtes sur cet article, vous les connaissez on ne peut mieux et les côtoyez trop régulièrement !
J’ai donc choisi d’aller dans le vif du sujet ! Les pistes que j’ai moi-même exploré en tant que première cliente aux désordres intestinaux et en tant que sophrologue lors de mes consultations.

La colopathie est multi factorielle. Oui une alimentation saine favorise un transit de meilleur qualité. Oui le sport est un allié de taille car il nous permet de nous mettre en mouvement et ne pas favoriser la sédentarité, chose très importante pour notre ventre ! Et nous voici avec le point le plus crucial… nos émotions ! Le mot « irritable » en dit long sur la symbolique émotionnelle et relationnelle en lien avec notre ventre…

Apprendre à gérer son anxiété et son stress est donc primordial. Notre intestin est un organe fortement connecté à notre système nerveux et à notre cerveau ! Notre état émotionnel a un impact considérable sur notre système digestif. Or nous n’avons pas forcément conscience que nous avons en nous des tensions ou que notre environnement génère du stress qui s’accumule insidieusement en nous.

La sophrologie intervient alors sur différents points :

  • Prendre conscience de son état interne
  • Localiser nos zones de tensions tant corporelles que mentales
  • Apprendre à prendre du recul avec les situations générant du stress et des angoisses
  • Gérer nos peurs, notre anxiété et pouvoir se libérer peu à peu de nos blocages.
  • Grâce à un travail de visualisation et de respiration profonde, nous apprenons à gérer la douleur et à réduire les sources qui alimentent notre colopathie. Nous apprenons à décoder le langage subtil de notre corps et à lui apporter les réponses dont il a besoin pour guérir. En connaissant et en acceptant son corps, nous trouvons en nous les ressources nécessaires à notre mieux-être et retrouver notre équilibre interne.

Et le psoas dans tout ça ?

Je vous parlais de tensions corporelles. Je voudrais faire un point avec vous sur un muscle particulier : le psoas ou plus communément appelé « le muscle de l’âme ou muscle vital ».
Il se situe au cœur de l’articulation antérieure de la hanche et le long de la colonne lombaire. Il a un rôle crucial dans l’alignement de la posture, le mouvement et par conséquent le bien être. Il est le siège de sentiments profondément ancrés et est le seul muscle qui relie directement les parties supérieure et inférieure du corps. Son niveau de souplesse et de détente dépende énormément de notre niveau de stress et d’anxiété. Tel l’archet d’un violon, plus votre psoas est tendu et plus il irrite les organes présents autour de lui, notamment votre côlon !! D’où l’utilité de prendre soin de ce muscle et d’apprendre à le relâcher afin de recréer équilibre et harmonie de mouvement !

Mais comment le détendre justement !!! Deux premières pistes s’offrent à vous !

  • Via la sophrologie :
    En travaillant des visualisations de relâchement profond de ce muscle,
    En effectuant des exercices dynamiques sollicitant les muscles de votre ventre,
    Grâce à des respirations localisées et profondes.
  • Via des mouvements de Yoga
    Je vous conseille vivement le livre de Jo Ann Staugaard-Jone « Le psoas, muscle vital » qui est une vraie mine d’or : explications, conseils et des exercices pour assouplir ce muscle.

Je vous présente ici quelques exercices qui, réalisés chaque jour, apportent un réel mieux être. Je les ai tous testés couplés avec des exercices de sophrologie et j’ai pu noter une véritable amélioration quant à la colopathie.

Cette posture optimise l’étirement du rachis vers le haut. Asseyez-vous avec la colonne bien droite, les épaules sont détendues légèrement vers l’arrière et croisez les jambes. Il s’agit de la première position et vous pouvez ensuite la faire évoluer en vous plaçant dans la position du lotus, comme en méditation, où vos pieds seront sur le haut de vos cuisses (posture très puissante mais plus difficile à mettre en place !).

Asseyez-vous en ouvrant les jambes et abaissez vos genoux de chaque côté vers l’extérieur. Placez les plantes de pieds l’une contre l’autre et amenez les talons vers le pubis. Tenez-vous les chevilles. Vous pouvez pour renforcer le travail, vous penchez vers l’avant. Veillez à garder votre dos droit.

Et vous pouvez terminer par la Posture de l’enfant qui favorise un étirement du grand psoas.

La posture de l’arbre est aussi très efficace : Mettez-vous debout sur une jambe, et placez votre pied contre l’intérieur de la cuisse en faisant tourner les hanches vers l’extérieur. Étirez bien le haut du corps vers le haut. Le psoas travaille des deux côtés. Vos mains peuvent être en position de prière ou placées le plus haut possible au-dessus de votre tête.

En apprenant à écouter votre corps, vous comprendrez plus aisément ses messages. Vous apprendrez à devenir plus conscient de vos émotions et ainsi gérer au mieux votre colopathie.
La sophrologie est là pour nous aider à avoir une meilleure connaissance de soi et à nous accompagner à reprendre possession de notre corps et lever nos blocages.
Chacun de nous possède ses propres clés à son épanouissement et réussir à se libérer de son stress est une transformation qui nous appartient.

Faites rayonner cette lumière qui est la vôtre et alimentez là chaque jour pour lui redonner force et vie.

 

 

 

4 réactions au sujet de « Côlon irritable : sophrologie et détente du psoas, duo gagnant? »

  1. line Caperaa Réponse

    Merci pour les conseils sur le psoas et comment l’entretenir…je suis une colopathe de toujours et un systeme digestif délicat et j’ai subi une colostomie donc je vis avec des douleurs et troubles chroniques qui fragilisent ma ceinture lombaire. Alors je vais pratiquer les exercices détaillés dans votre exposé ainsi que trouver une sophrologue pour m’aider à évacuer ces tensions et blocages car je suis aussi une anxieuse! Merci pour votre aide
    Line

    • murielle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour !

      Je ne prends connaissance qu’aujourd’hui de votre message ! Merci beaucoup pour votre commentaire et votre partage d’expérience !
      Le stress et l’anxiété ont en effet un sérieux impact sur notre joli ventre ! Je vous souhaite beaucoup de douceurs dans ces moments qui peuvent ne pas être faciles au quotidien et occasionner beaucoup de fatigue… Gardez courage, force et volonté, ce sont les clés pour réussir une réconciliation avec son ventre !
      Je ne peux que vous encourager en effet de contacter une sophrologue, elle vous aidera à abaisser votre niveau d’anxiété et à vous accompagner dans la libération de vos tensions (qu’elles soient corporelles, émotionnelles et/ou mentales !). Si vous le souhaitez, je consulte sur Paris ou par téléconsultation.
      Usez aussi des exercices respiratoires qui vont permettre d’activer votre nerf vague et vous aidez à assouplir vos zones de tensions (surtout au niveau du ventre) et regagner confiance ! La cohérence cardiaque fait des merveilles et vous trouverez sur internet plein d’applications pour vous entraîner !

      Bien à vous !

      • Caperaa Réponse

        Merci Murielle
        j’ai bien pris note de vos conseils et j’en ai parlé à mon ostéopathe qui travaille sur mon diaphragme qui vient comprimer mes organes ainsi que le nerf vague qui est soumis à des tensions et blocages. je vais faire la cohérence cardiaque mais aussi suivre vos séances de sophrologie. très gentil à vous de me donner les conseils bien appropriés. Cordialement. L.Caperaa

        • murielle Auteur ArticleRéponse

          Avec plaisir ! La cohérence cardiaque ainsi que tous les exercices de respiration (surtout thoracique et abdominale), les exercices d’étirement vous aideront beaucoup pour libérer les tensions du diaphragme.
          Bon courage à vous et au plaisir de lire vos retours !
          Murielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*