Syndrome prémenstruel, règles douloureuses : la sophrologie vous aide !

Voilà… Tout mon corps est en alerte… Elles arrivent, elles arrivent !!

Seins tendus, gonflés à souhait et douloureux, bonjour ! Jambes lourdes, boursoufflées et piquées à l’eau, welcome ! Migraines sournoises, rêves incessants de religieuse au chocolat ou tout ce qui peut se manger !

Humeurs…changeantes ? Tyranniques ? Irritabilité et pleurs irraisonnés ?

Le cocktail est là, fin prêt, sur le point d’exploser !

Alors comment gérer au mieux cette période et ramener du calme, de l’apaisement en nous et dans notre corps ?

 

Déjà, en se répétant régulièrement : « c’est ok ! Cette période est normale, je sais qu’à chaque fois, je me sens gonflée, boudinée dans mon jean. Qu’à chaque fois, mes émotions s’emballent et s’enflamment en un rien de temps, passant ainsi d’un rire frénétique à des sautes d’humeurs inexplicables, les nerfs à fleur de peau. Ce n’est pas moi, c’est hormonal, tout va bien, tout est ok. »

En effet, la baisse du taux d’œstrogènes fait dégringoler le taux de sérotonine quelques jours avant la menstruation. Moins de sérotonine, donc plus sensible, plus nerveuse et davantage réceptive au stress ! Prendre conscience de son horloge interne, des mécanismes de notre corps, et se familiariser avec notre rythme sont une aide incroyable pour mieux vivre ce moment et l’accepter davantage !

 

Tâchons ensemble de voir comment réduire son niveau de stress pendant cette période !

***S’autoriser à se poser, à se reposer, à ralentir son rythme et prendre soin de soi.

Vous pouvez vous assoir confortablement (emportez près de vous tout ce qui vous procure du bien-être : la chaleur d’un plaid, une boisson réconfortante dont les effluves remontent à vos narines, une bougie allumée, une bouillotte contre votre ventre…) et fermer les yeux.

Laissez-vous bercer par votre respiration. Laissez-la aller et venir à sa guise. Tranquillement. Si vos pensées s’emballent, alors ramenez votre esprit à votre respiration.

A cet instant, j’aime m’imaginer dans un nid douillet, duveteux et chaud. Je note des couleurs pastelles autour de moi, l’absence de bruits, Je ressens l’harmonie et beaucoup de douceur. Je suis dans mon cocon. Je l’aménage avec tout ce qui me donne du plaisir et m’apporte de la joie, j’y amène des odeurs suaves de chocolat chaud, de vanille. J’imagine que des petites plumes caressent agréablement mes cheveux et descendent jusque dans ma nuque, mes épaules. Une douce musique me parvient et m’enveloppe. Et je me vois m’endormir paisiblement, un sourire sur mes lèvres…

 

Créez votre propre visualisation positive pour vous aider à ralentir et à amener de la douceur en vous ! La visualisation créative apporte de l’endorphine, hormone du bonheur, dans tout votre corps, lui offrant ainsi détente et relaxation !

Vous pouvez également visualiser votre bas ventre, votre utérus et y amener des images positives comme une fleur qui s’ouvre (ressentez sa texture, notez sa couleur, sentez-là s’ouvrir dans votre bas ventre…), de la chaleur en imaginant un petit soleil logé dans votre Sacré.

 

***Savoir que nous ne sommes pas seules !

Nous sommes uniques, nous vivons toutes cette période de façon différente MAIS nous ne sommes pas seules face à ce syndrome ! Parlez-en avec vos amies, avec des femmes de votre entourages ou témoignages sur des forum ou réseaux sociaux, participez au cercle de femmes…

 

***Evacuer ses tensions musculaires et mentales.

Se décharger de ces sensations oppressantes de déprime, de nervosité, de fatigue …Grâce à un exercice de respiration alliant des contractions / relâchements des muscles du corps pour canaliser votre stress et ainsi mieux vous en libérer.

Debout, les pieds écartés de la largeur du bassin, les bras le long du corps, les épaules relâchées. Fermez les yeux.

Repérez les pensées négatives, les tensions corporelles inutiles logés dans votre corps. Donnez-leur une couleur, une texture si vous le souhaitez.

Inspirez profondément, retenez votre respiration et effectuez une tension des muscles du corps de la tête jusqu’au bout de ses orteils. Puis expirez fortement en imaginant que le stress, les tensions s’évacuent grâce au souffle.

Et vous prenez ensuite un instant pour ressentir les bienfaits que cet exercice offre à votre corps / esprit. Peut-être un relâchement progressif de vos tensions, les raideurs qui s’assouplissent. Puis vous recommencez, deux fois en prenant à chaque fois le temps de se connecter à vos sensations entre les exercices.

Prenez conscience qu’en répétant cet exercice, dès que vous en ressentez le besoin, dès l’instant où vous sentez monter en vous des manifestations de stress ou des tensions, vous apprenez à votre corps et à votre esprit à vous en libérer.

 

Si vos règles sont douloureuses

La visualisation de la fleur qui s’ouvre ci-dessus est vraiment efficace ! Imaginez-lui également une couleur réchauffante : jaune, orangée, une fleur de Tournesol par exemple ! En expirant, laissez votre fleur s’ouvrir et vos muscles du bas ventre se relâcher.

Vous pouvez ensuite réaliser plusieurs respirations abdominales.

Pour cela, frottez vos mains l’une contre l’autre pour activer de la chaleur et posez-les ensuite sur votre ventre. Inspirer par le nez tout en gonflant le ventre et sentez vos mains se soulever. Soufflez doucement et lentement par la bouche en laissant vos mains redescendre.

Cette respiration va vous aider à détendre et à relâcher tous les muscles de votre bas ventre ainsi qu’atténuer la douleur grâce à une profonde oxygénation.

 

Prenez soin de vous !

Murielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*